SKY, B*tch !

Pendant que certaines joueuses font du trekking en Bolivie, des châteaux de sable à WildWood ou se la coulent douce en Grèce, la majorité des filles de Mystik jouaient au No Borders la fin de semaine dernière.

Si l’ensemble de l’équipe désirait assister au match final du Royal, certaines joueuses sont parties le vendredi soir pour Ottawa. Elles ont pu profiter des vodkas-canneberge, du spa, de la piscine…et des 15 garçons pré-pubères qui n’ont cessé de faire des bombes. MC leur a montré ses meilleurs trucs !

 

L’heure de rendez-vous du lendemain n’a pas été respecté par tout le monde. Parlez-en à Catherine qui a mis seulement le code postal dans le GPS et s’est retrouvée dans une ferme.. loin de l’école où nous devions nous rencontrer !

Nous avons joué notre première game contre Wicked où coach JP a récidivé avec ses couvre-chefs de plus en plus originaux. Comment sera le prochain chapeau ? Les paris sont ouverts!

Malgré une défaite contre Lotus, nous avons connu une belle partie. Si Jess a pensé à faire un lay-out D (mais s’est faite pousser par terre juste avant), Joëlle a quant à elle réussi son premier (et non le dernier) Callahan !

NEVER GIVE UP est le mantra de Mystik, mais gansta-didi a certainement créé une nouvelle expression. Lorsque Lysandre (lizzie pour les intimes) a skyé tout le monde dans le end-zone, Diana s’est exclamée : SKY, BITCH ! C’est là pour rester !

 

Mais la mémoire des mystikchix voudra définitivement oublier la game contre Vintage. Est-ce que c’est parce qu’il s’agissait du dernier match le samedi ? Est-ce que c’est parce qu’on jouait contre coach Iza ? Est-ce qu’on avait bu ? Y’a pas de bonnes raisons. Deux pulls de suite échappés. Huit joueuses sur le terrain. Vintage qui reprend son pull parce qu’on fait pitié. Julie Tremblay qui dit : On n’est pas l’Armée du salut !

On ressemblait pas mal à ça sur le terrain :

Bref.. On a bien hâte d’avoir un jour l’occasion de se reprendre !

Mystik a probablement développé une malchance chronique pour ce qui est des repas du samedi soir. À 19:30, nous avons commandé du Saint-Hubert (il y avait un Saint-Hubert à cinq minutes de l’hôtel). Une heure plus tard, toujours pas de nouvelles. Fred s’est donc chargée du dossier et a parlé harcelé le petit garçon au téléphone. 21 heures, toujours rien. Au bout du fil, Fred levait autoritairement le bras pour nous signaler de nous taire. Jess criait derrière : «C’est une question de santé, on a faim!» MC renchérissait en disant : «C’est gratuit ou rien!»

Finalement, nous avons été chercher la commande et nous avons pu savourer notre repas, deux heures après la commande initiale. Tout en riant de la marque de bronzage de Catherine.. et de sa face en général.

Camille, notre recrue de Polaris pour ce tournoi, était la seule fière représentante de Mystik au party du No Borders. À la question : Piiiis as-tu frenché ? Elle n’a rien répondu…

La journée du dimanche s’est déroulée à coups de SKY BITCH, de défenses de feu de Chloé (miss Brésil), de longues incroyables et de montées de terrain façon text-book.

On a aussi appris que ce blogue avait une fan au sein d’X-Squad : ALLÔ CARO LEDUC! CONTINUE DE NOUS LIRE!

Ah oui ! On a découvert que Sarah Dabouz peut bronzer ! Photos à l’appui!

On tient aussi à souligner la présence inestimable de superstar Angie qui nous a énergisé en cris d’équipe, en catchs impressionnants et en twerk de boule d’amour ! THANKS ANGIE!

Mystik repart du No Borders avec des fous rire, de très bonnes histoires, une radio qui fonctionne mal,  du beau frisbee, et pleins de choses à travailler pour les CUC!

SKY, BITCH !

Lire la suite

Le secret de Mystik pour scorer ? Entre les boules pis..

Mais où était Mystik dans les dernières semaines ?

En Grèce pour un mariage ? En récupération suite à une blessure ? En visite aux Îles-de-la-Madeleine ? Un peu de tout ça, et surtout, on se retroussait les manches pour être prêtes et au sommet de notre forme pour le CQU7.

Mystik s’est inspirée de son film préféré, Pitch Perfect, et s’est dit : ASSEZ ! On va gagner !

Dès le début de la saison, l’objectif de Mystik était de se classer pour les CUC.

Nous sommes donc arrivées avec une grande commande à Shawinigan. Une chance que la mini-guerrière de notre coach Isa nous montre le bon exemple des choses à faire avant un tournoi : s’habiller en licorne et se rouler.

SHAWI JOUR 1 :

Mystik a toujours été habituée à user de buddys pour faire le meilleur side-line possible. Nous avons même eu des colliers Best Friends pour le Jazz. Mais notre side-line avait besoin d’une nette amélioration si nous voulions mieux performer. Chacune des filles avait donc son rôle : last back, la marque, caller les ups, dire à quel endroit le disque se trouve… et parler aux joueuses pour anticiper le mouvement de l’adversaire. Note aux responsables de side-line : ne pas donner ce rôle à Noémie qui ne fera que crier : ANTICIPATION! ANTICIPATION! Rien pour aider les joueuses sur le terrain.

Notre grosse game du samedi était contre Quarma. Nous échangions les points et pour casser ce tempo, Isa Bigras dit Big dit La bedaine, stratège par excellence, a callé une ligne D. Suite à deux défensives spectaculaires de Jo Neault et Lysandre, nous avons réussi à scorer et à prendre le dessus. Cela a aussi concordé avec l’arrivée du« gars un peu bizarre avec un drôle de chapeau».. Nous avons réalisé qu’il s’agissait de notre coach JP Riopel ! Il nous a donné de judicieux conseils pour que puissions atteindre la victoire.

De retour à l’hôtel, les filles ont pu comparer leur bronzage inégal (Allô Didi!), leur bronzage parfait (Allô Chloé!) et se questionner à savoir si Sarah Dabouz peut bronzer. Il y a eu aussi Gen BoisJoly, la poète, qui se calmait un peu les nerfs avant de se préparer pour le souper inoubliable que nous allions vivre.

Arrivées au restaurant, dans une pièce sans aération, nous avons pu admirer le look des jumelles de la mode.

Petite question quiz : De quoi le restaurant manquait-il une heure après notre commande ?

  1. a) De riz
  2. b) De poulet dans les pâtes au poulet
  3. c) De macaroni
  4. d) De poulet en général
  5. e) De penne
  6. f) De plats de spaghetti
  7. g) Toutes ces réponses, mais il y avait au moins pas mal d’eau dans certains plats.

En bref, Sarah BC a reçu son spaghetti 3 minutes avant notre départ et plusieurs filles n’ont jamais pu manger. On a fait du team bounding en se partageant les plats. Wow !

SHAWI JOUR 2 :

Ayant terminé 2e de notre pool, nous allions devoir jouer notre première game de la journée de dimanche contre une équipe que nous n’avions jamais battue : X-Squad. Encore une fois, nous nous échangions les points et Isa Lemay, qui était avec nous pour la journée, a callé une ligne offensive. Nous avons été chercher la demie et avons pris l’avance pour finalement remporter la partie ! Frissons et énervement garantis ! Mystik faisait assurément partie du top 3 !

Nous avons fini le tournoi contre Vénus et bien que nous n’ayons pas gagné le match, le dernier point de la partie a été scoré par Mystik et nous étions si heureuses que les spectateurs croyaient que nous avions remporté le championnat !

Finir troisième du CQU7 et avoir l’assurance de se classer pour les CUC est une grande victoire pour Mystik.

Cette année, notre mantra est NEVER GIVE UP et il est certain que nous continuerons de tout donner, en équipe, pour le reste de la saison.

Vous avez envie d’encourager Mystik pour les CUC ? Contactez une des joueuses puisque nous vendons du café Santropol pour financer notre voyage !

Go-Mystik-Go-Mystik-Go !

Lire la suite

Are your Jazz hands ready ?

Parce que Polaris était prête à crier Showtime pour le Jazz ! Prêtes pour vous éblouir, l’uniforme complet de Polaris est arrivé. Cette année, on a eu à droit à de belles camisoles et de longs shorts !!!

 11012499_10155767537510367_6951268246947656465_n

11140071_10152940707281129_8813731382046177057_n

Samedi, journée matinale de tournoi, donc cleats on à 7h sur le magnifique O’Reilley Sud. Un peu déçues d’être loin du court central, mais ô combien surprises de la magnifique vue sur le fleuve et de savoir que de vraies toilettes sont possiblement accessibles. Moment de zénitude qui fut de courte durée, puisque finalement nous sommes rapatriées sur les terrains habituels du Douglas.

C’est en commençant trois matchs consécutifs que Polaris s’est engagée à respecter ses objectifs : favoriser une bonne prise de décision, maintenir un side-line actif et effectuer une marque défensive intense.

En fin de semaine, les coachs n’ont pas ménagé nos handlers. Les filles ont réussi à passer la barrière psychologique pour attraper les pulls et rapidement gagner plusieurs verges. Good job les filles !! Aussi, l’équipe a travaillé fort pour tenter de minimiser les resets au dump.

Cette sublime fin de semaine a permis de consolider l’unité dans l’équipe, à prendre de la confiance et à mieux partager le disque avec les cutters. On a aimé voir qu’il est possible de maintenir de l’intensité et de la petite rage lors des matchs serrés. D’ici au CQU7, Polaris travaille sur la complétude de ses jeux dans la endzone et diversifier son jeu en offensive !!!

10399999_10155759721170594_5616005974211362554_n

Full spirit avec Lotus et le Selfie stick

Lire la suite

Paul Arnaud dit: «Le Comedy c’est pas une Joke»

 Offre exceptionnelle, pour une fin de semaine seulement :       

 Polaris : Équipe d’ultimate féminine de développement

+

Inferno : Équipe d’ultimate masculine de développement

=

Création des équipes 80’s All Stars et Pyjama Party pour le tournoi Comedy of Errors

 

comédie201511665512_505343846286906_4549214333352702828_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EN BREF, on a aimé :

– Consolider nos apprentissages pour briser la cup;

-le GÊNANT Twister à P.P.

-Que les filles vs les garçons, ont dominé sur le plan des layouts;

-Savoir à quel point Gabrielle Beaudoin est bonne au SpikeBall;

-La discipline et la rigueur féminine pour l’exécution des jeux;

-La splendeur légendaire de Duchesneau.

 

11401585_10155703088495594_1297306304272789867_n                          11400968_10155703089880594_4097948871516983746_n

 

 

 

11401322_10155703087330594_7322042554413193636_n

Avec tous ces éléments, on peut dire que ce weekend fut plus que réussi !

Lire la suite