Eat Strong, Stay Pizza #mstkmtl

Mystik a eu droit à une longue fin de semaine de A à U-ltimate. Préliminaire qui commence à 8h30 vendredi matin pour encourager notre coach favorite Isa Lemay qui se retrouvait en finale au World Ulimate and Gut Championship à Londres. Félicitations à Team Canada Women Master pour leur médaille d’argent ! Quel bel exemple de persévérance pour se mettre dans le beat et pour être focus pour Boston.

Ne vous inquiétez vous pas, on se réserve le grand jeu pour le tournoi Boston Invite à Devens aux États-Unis. Assurances, pas d’assurances on se croise les doigts pour jouer notre 110% et ne pas se blesser.

Tout d’abord, contrairement à Storm, nous choisissons de ne pas se laisser conduire par un tigre ce qui est nettement plus rapide aux douanes. Pour celles qui ne s’appellent pas Josée et qui n’ont pas d’ami nommé Google Map, il est impossible d’échapper totalement à l’attente des douanes; l’équipe fait de son mieux pour passer le temps. Merci à Miss Brésil aka Libellule de nous apprendre 11 fois que la piscine du camp de jour est brisée, mais qu’il y aura des jeux d’eau la semaine prochaine.

 

ChloéFullSizeRenderIMG_4582

Ensuite, comme dirait Miley : YEAH Party In The USA !!

Auto

On joue parfaitement les touristes et on devient L’américain.

IMG_4585IMG_4586

On joue les poules de luxe en arrivant à l’hôtel qui a foiré nos réservations et on fini par se mériter une chambre d’extra, gratuitement en plus de la chambre pour handicapés qui est tellement grande qu’on a pu y jouer au spikeball.

IMG_4589IMG_4587

IMG_4591

Étant classé 24e au tournoi, Mystik n’avait définitivement rien à perdre et, au contraire tout à gagner. SVP, prendre en considération que chaque partie était d’une durée de deux heures et qu’il y avait respectivement quatre parties samedi et dimanche. Je vous aide :

Quatre parties samedi + Quatre parties dimanche = 8 parties au total = 16 heures de jeu en une fin de semaine ! (bravo, on le sait que vous êtes intelligents, vous jouez au frisbee).

Et que dire de la chaleur. Toutes les méthodes sont bonne pour se cacher du soleil. Mention à Massé qui trouvait ça trop long remplir sa gourde par le petit trou.

DSCN2475IMG_4595

IMG_4597

Définitivement, Mystik en a vu des belles et des pas mures au tournoi : des lay-out dans le foin ou dans la terre, une américaine qui porte ses shorts encore plus courtes que Miss Brésil, Boisvert qui se permet un Callahan, COACH ISA qui serait scandalisée d’apprendre que certaines jouent avec des lunettes de soleil et UNE TORNADE !

L’amérindienne abordant notre chandail nous a murmuré la légende de Massé

Il était une fois, Massé qui est bien drôle. Il était une fois Massé qui est grande. Il était une fois Massé qui a de longs cheveux. Cependant, Massé qui malgré sa grandeur ne pouvait sauter et ne pouvait déplier complètement ses bras lors de sa course. La légende raconte que Massé, lors du 3e match de dimanche a réussi à sauter une hauteur d’Ayotte pour récupérer un disque en se propulsant grâce aux vents d’une tornade qui passait allégrement sur le terrain. Depuis ce jour, soyez averti, Massé saute !

MasseT-Rex

Plus sérieusement, Mystik consolide de plus sa chimie d’équipe. Cette fin de semaine, Mystik est fière des beaux dumps and swing, de sa capacité d’adaptation et ne pas paniquer face à différent style de jeux : jeux longs et différents style de zones. Une amélioration payante est remarquée dans le dernier tiers du terrain lorsque patience, structure et communication sont appliqués.

Sur l’ensemble du tournoi, Mystik a remporté 4 matchs et s’est aussi inclinée du même nombre. Au Boston Invite, on passe donc de la 24e place à la 17e place !!

DSCN2488

En terminant, Mystik «Worldwide» ultimate aimerait remercier leur premier commanditaire international et dévoué qui leur a permis de bénéficier d’un nouvel uniforme de pratique. Mystik encourage désormais vivement le slogan : «Stay Strong, Eat Pizza» !

DSCN2491pizz

Lire la suite

#MSTKMTL ET LA FIN DES LICORNES ?

Assumons que nous sommes des joueuses féminines d’ultimate. Assumons que le tournoi du Jazz est particulièrement excitant. Et si le tournoi du Jazz était particulièrement excitant parce que nous sommes des femmes ?

Question (3 points) :
Pour quelle raison le Jazz est-il particulièrement excitant parce que nous sommes des joueuses féminines ?

Hypothèse de réponse : Parce qu’il y a des HOT DOG ? (absence de hamburger cette année)

hotdog

Réponse : IT’S A LIVING RUNWAY SHOW !!!!

Le Jazz représente le tournoi où les équipes abordent leur nouvel uniforme. Si ton équipe reçoit les uniformes à temps pour le Jazz, tu peux te dire que ton capitaine\ton comité ou que Taïga Ultimate est SU’A COCHE !

Cette année nous pouvons définitivement dire que les équipes féminines ont toutes pas mal de SWAG !!! Mention spéciale à QUB pour son nouvel uniforme et à Venus pour son longsleeve et sa calotte.

MYSTIK se distingue par un nouvel uniforme commandité par BAA : Avocats d’affaires et Kotmo, conçu par Taïga Ultimate. Parce que nous sommes des guerrières, que nous nous battons jusqu’au bout et que nous affrontons les défis, Mystik aborde fièrement le symbole de l’amérindienne.

uniformelili tigresse

 

équipe

*Ludo, le petit enfant, qui ne se peut plus de voir nos uniformes.

**Massé et le 9e Art : comment gâcher parfaitement une photo !

 

C’EST LA FIN DES LICORNES ET DE MYSTIK? PARCE QUE VOUS AIMEZ LE NOUVEAU LOGO DE VENUS ? SPOILER : ATTENDEZ DE VOIR NOTRE CAMISOLE !!!

FINI LES NIAISERIES DE FILLES :

Samedi dernier, trois matchs attendaient Mystik. Soulignons le retour au jeu de capitaine Boisvert et de la superbe handler Lisa Ty et de son antique casquette !!!

casquette

Alors que Miss Brésil travaille encore son bronzage, Poire et Sky Bitch pratiquent leur swag d’éclopées sur le sideline.

ChloéIMG_4561IMG_4562

On travaille aussi beaucoup fort sur la relève, mais ça draine beaucoup d’énergie.

  IMG_4502DSCN2443

Premier match contre Nébula, équipe Master d’Ottawa, où Coach Iza nous a donné comme mission de tenter d’épuiser les jambes de l’adversaire que nous pensions défraîchies par les années d’existence supplémentaires. On a aimé prendre plus d’espace sur le terrain et les belles passes de nos handlers. Malgré les efforts, Mystik est défait. Deuxième match contre nos amies Polaris. C’est avec une belle rivalité que Mystik emporte sa première victoire de la journée. On a beaucoup aimé l’agressivité des joueuses de Polaris et de leurs lancers break. Dernier match de la journée contre une Salty, équipe des maritimes, classée première du tournoi. Ça court vite, on donne beaucoup d’intensité, mais c’est ça.

Lors du dimanche, Mystik se sent un peu portée par le vent avec rien dans ses poches. Pas facile pour les handlers, pas facile pour la D-Line contre le vent. Coach Iza est présente pour nous répéter le meilleur conseil : «S’assoir dans ses lancers». Certaines sont toujours à la recherche de la chaise idéale.

ventassis

On apprend que certaines filles sont prêtes à tout pour faire des catchs. Quelques filles, dont Perron, se permettent des attrapés peu orthodoxes, impliquant diverses parties de leur corps. Le vent murmure même que l’utilisation des parties intimes étaient impliquées dans certains attrapés. Dans la catégorie attrapé légendaire, Josée nous montre sa capacité de jongler avec le disque au moins pendant une dizaine de seconde avant de l’envoyer sur sa défensive, de faire deux coups aki style et de l’attraper : JOSÉE LÂCHE LE CIRQUE PIS TON MONOCYCLE.

jongle 2

Ultimatement, une fin de semaine et un dimanche fort en apprentissages avec les intempéries de la météo. Mystik est défait contre Amazone et SKU mais remporte une victoire contre SugarRush !!!! Mystik consolide ses apprentissages notamment dans la zone de but et arrivera en force et en camisole pour le Boston Invite.

FÉLICITATIONS À TOUTES NOS LICORNES MVP/CONGRATS TO ALL OUR MVP UNICORNS

MVP

 

Lire la suite

Tournoi Jazz : Du focus et des hot-dogs pour toutes

(photo du team ICI… visualise en attendant)

Pré-Jazz

Après le FrisbeeFest, on avait du pain sur la planche. Les pratiques de 2 heures débutent enfin et on a même droit à de la gymnastique avec le multi-talentueux coach JP : séance de culbutes sur gazon à différentes hauteurs. Fac là, on n’a plus peur des layouts et de la terre dans les bobettes. On y apprend aussi qu’en tant que dump « faut être ouverte à tout, comme avec les gars », dixit le coach. Ahhhhhhhhh ! That’s why le taux élevé de célibataires dans Polaris (on assume).

S’en suit une soirée de visualisation des jeux offensifs et d’analyse vidéo avec Marikhoach qui nous inspire la légende de Paula (en gros, ça parle de l’ultimate antique, d’une grenouille qui mange un furet et de danse chamanique… bin oui toi, on dirait une fable de La Fontaine écrite pas vraiment « à jeun » et surtout sans rime). Parait-il qu’il y a une preuve audio de notre création collective. Du gênant à suivre.

Bref, ayant trouvé nos 4 maîtres spirituels, on était prêtes comme des jeannettes pour le Jazz :

maitres

 

Samedi

On se retrouve donc au cégep Marie-Vic, à une heure plutôt folle, où avait aussi lieu le festival du ticket de stationnement. Comme on est galantes, on s’incline face à tant d’expertise :                             Salty(15-0) Mystik(15-2)  Nebula(15-6)  SugarRush(15-6)

Après 3 matches, notre pause de 210 minutes nous permet de siester comme des cuillères et de parler de notre amour pour le café ; chaud de préférence et avec un tit coeur dessiné dans la mousse s’il-vous-plait-monsieur-le-beau-barrista-barbu.

spooning

On vous fera pas de cachette : il a fallu encore plus nous discipliner face à la présence d’observers, parce que mettre le pied sur la ligne… c’est pas inné pour les polachixs-badass-et-délinquantes (on porte notre bling bling sous l’uniforme). Le soir, un quatuor infatigable est même allé vendre de la bière pendant le match du Royal. INCROYABLE.

Dimanche :

Exo (11-3) Qarma (15-3) Stella B (7-4)

High five pour Polaris qui marque le point contre la zone des Ontariennes après le horn, sur un point d’au moins 15 minutes. Joie ! Ça devient lassant à dire, mais il ventait mes amis… tellement qu’éternuer manquait de savoir-vivre (morver sur soi-même, imagine). Que dire de plus, R-I-E-N.

Note aux coachs pour les prochains tryouts :

Avoir des filles avec le même prénom, c’est pas facile facile à interpeller sur le terrain. On a dû rebaptiser les 2 Marie-Eve pour bien les différencier : « Marie-Eve-ou-Pierre-Marilyne P. Chouinard » et « Marie-Eve-Geneviève GN ». Faque là, on propose d’éliminer les doublons en leur faisant faire des épreuves supplémentaires, pi on est ouvertes aux suggestions.

Hasta la vista baby. On se voit au CQu7 (avec notre nouvel uniforme, pour de vrai de vrai là).

 

Quiz #1 : Essaie donc de deviner quels étaient nos objectifs du week-end !

A) a        B) b         C) c         D) d

Enregistrer

Lire la suite