La minute mentale – par Guylaine Girard

La Minute Mentale : un truc pour surmonter

rapidement tes erreurs

 

Quelle est la plus grande source de distraction dans l’ultimate ? Les erreurs.

Et quand tu commets une erreur, comment faire pour tourner la page et rester performante en match ? Pour y arriver, tu dois d’abord découvrir l’histoire qui se cache derrière.

Sans même le savoir, on se raconte des histoires. Pour être efficace, notre cerveau a besoin d’établir un cadre et de créer des règles, et cela nous aide ensuite à orienter nos actions.

Mais tu dois savoir que c’est toi qui choisis l’histoire. C’est toi qui décide les règles, comment tu perçois les événements, ce qu’ils signifient pour toi et comment tu vas agir en fonction de l’histoire que tu t’es racontée.

Pour te détacher de tes erreurs et rester performante en match, voici 2 questions essentielles auxquelles tu dois trouver une réponse. Un conseil : pour avoir des résultats, cherche la VRAIE réponse, celle qui résonne vraiment en toi, pas celle que tu crois que tu devrais donner !

1- Comment crois-tu que tu devrais performer dans l’ultimate ?

Voici des exemples :
Je dois être parfaite.
Je dois exceller dans tout : la marque, la couverture défensive, les lancers et les cuts.
Pour être reconnue, je dois faire des gros jeux : marquer un point, plonger, intercepter un disque, etc.
Je ne dois jamais rater un lancer en match.
Je ne dois prendre aucun risque.

2- Quand tu commets une erreur, qu’est-ce qui surgit dans ton esprit ?

Voici des exemples :
Les autres vont me juger et penser que je ne suis pas bonne.
Je ne serai pas appelée à jouer un autre point.
Je ne dois surtout pas commettre une deuxième erreur, je dois faire attention.
Je ne suis pas sûre d’avoir ma place sur cette équipe, je ne suis peut-être pas à la hauteur.
J’ai laissé tomber mon équipe.
On s’est fait marquer un point par ma faute.

Chacun de ces énoncés est une histoire que tu t’es racontée. La bonne nouvelle, c’est que tu peux la transformer !

Imagine que tu as joué en défensive et que la joueuse que tu surveillais a attrapé le disque dans la zone de buts, du côté bris. Après le point, tu t’es peut-être dit que ton équipe s’est fait marquer par ta faute. Tu pourrais décider de changer l’histoire en te disant qu’un point est la résultante de chacune des tes actions et de celles de tes coéquipières. En y réfléchissant, tu réalises que si la joueuse adverse qui a fait la passe a pu lancer un disque de ce côté, c’est donc qu’elle a brisé sa marque. C’est un travail d’équipe.

Prends le temps d’écrire chacune de tes histoires et transforme-les de manière à ce qu’elles t’aident à te sentir en confiance, au lieu de créer chez toi du stress et de la frustration.

Par exemple : Je ne devrais jamais rater un lancer facile, c’est inacceptable. Mon entraîneur va perdre confiance en moi…

…pourrait devenir : Personne n’est parfait, même les meilleures athlètes commettent des erreurs. Je garde confiance et je me concentre sur le prochain point.

Prends conscience des barrières, ou croyances limitantes, que tu as érigées devant toi et élimine-les, les unes après les autres. Libère-toi des histoires de tes entraîneurs et coéquipières, brise les règles et les conventions, crée de nouvelles histoires et réécris ta définition de la performance, de manière à te sentir belle, bonne et capable !

Pour en savoir plus sur les croyances limitantes, va lire cet article sur mon blogue : 20 croyances limitantes en sport et comment les désactiver.

Bonne réflexion !

Guylaine

Ebook gratuit : 3 étapes pour entrer dans la zone

Groupe Facebook pour les athlètes

Chaîne YouTube GG Mental Prep

Lire la suite

Assemblée Générale Annuelle 2019

Le 6 mai prochain se tiendra l’Assemblée Générale Annuelle (AGA) 2019 du Club.

: Siboire St-Laurent (5101 Boulevard Saint-Laurent, Montréal H2T 1R9)
Heure : 18h30

L’ordre du jour se trouve ici

Les règlements généraux devront être entérinés lors de l’Assemblée étant donné que nous sommes à notre première année en tant qu’organisme à but non lucratif!

Règlements généraux

Tous les postes du Conseil d’Administration sont en réélection, nous avons changé le format du Conseil :

De plus, le Conseil s’ajointera d’un comité senior. Le comité senior est composé d’un joueur de chaque équipe senior, élus par l’équipe qu’il représente, afin de représenter au mieux le pouls et l’opinion de l’équipe.

Nouveauté cette année, les non-membres pourront postuler sur le Conseil.

 

* L’emploi du genre ici ne se veut aucunement discriminatoire!

Lire la suite

Club Ultimate Local – Le défi du CUFM

L’Ultimate Frisbee est un sport malheureusement encore méconnu et le développement du sport à tout niveau présente des challenges importants pour toutes associations de joueur que ce soit au niveau compétitif ou de la ligue. Le Club Ultimate Féminin Montréal travaille de pair avec l’Association Régionnale (Ultimate Grand Montréal) afin de poursuivre les étapes qui permettront de s’implanter dans un arrondissement à Montréal et devenir un Club Local établit.

Nous établir en tant que Club Local nous permettra de mieux développer l’Ultimate Frisbee dans l’arrondissement Villeray / Saint-Michel / Parc Extension et d’être reconnu afin d’obtenir une chance d’être considérés dans l’offre de la Ville de Montréal pour les terrains de pratique.

Afin d’améliorer la situation, plusieurs étapes doivent être franchies :

Le 12 mars dernier, nous avons franchi la première étape soit la création de notre OSBL (voir Le CA – Règlement généraux). Nous travaillons actuellement sur les étapes suivantes avec espoir d’obtenir notre reconnaissance de Club Sportif dans l’arrondissement de Villeray / Saint-Michel / Parc-Extension à l’automne prochain.

Le développement du junior doit s’étendre dans l’arrondissement. Plusieurs centres communautaires locaux et écoles primaires et secondaires vont effectuer des demandes de bénévolats auprès du Club que ce soit pour effectuer des ateliers, suivre des équipes au primaire ou secondaire ou encore organiser des évènements locaux de compétition amicale. Nous sommes donc à la recherche d’une banque de noms de bénévole qui sont prêts à travailler ponctuellement auprès des jeunes de l’arrondissement pour l’automne 2019 et l’hiver-printemps 2020 afin de pouvoir développer notre offre junior!

Écrivez-nous à ultimatefeminin@gmail.com!

Lire la suite

Équipes juniors 2019

Le Club Ultimate Féminin Montréal (CUFM) est fier d’annoncer la création de 2 équipes juniors pour l’année 2019

JUNIOR MIXTE U18 (16-18ans)

Équipe composée de joueurs mixtes ayant entre 16 et 18 ans désirant avoir du plaisir avant tout, tout en développant leurs habiletés.

JUNIOR MIXTE U15 (12-15ans)

Équipe composée de joueurs mixtes ayant entre 12 et 15 ans désirant avoir du plaisir avant tout, tout en développant leurs habiletés.

IMPLICATION

L’offre pour les équipes juniors dans l’arrondissement de Villeray/Saint-Michel/Parc Extension s’échelonne ainsi :

  • Saison de fin mai 2019 à fin août 2019
  • 1 pratique le lundi soir (dans Villeray)
  • 1 « scrimmage » le jeudi soir (la moitié des parties sont dans d’autres arrondissements)
  • 2 tournois locaux

Le Club est présentement à la recherché d’entraîneurs pour ses équipes juniors. Les qualifications requises en plus de la disponibilité pour les pratiques/parties et tournois sont les suivantes :

  • Formation PNCE
  • Expérience de joueur d’Ultimate
  • Expérience d’entraîneur
  • Formations professionnelles pertinentes

Si vous êtes intéressés à devenir entraîneurs, communiquez avec nous au ultimatefeminin@gmail.com

Lire la suite

Essais – Entrevue avec Isabelle Toutant

Tu as pris part à Iris en 2018. Penses-tu qu’il y a des différences significatives entre des essais d’une équipe élite comme Iris et les essais d’une équipe Master comme Vintage ?

Je pense que la différence la plus significative sera dans le type de joueuses recherchées, non pas dans le format des essais. Iris cherche des jeunes talents, des filles de la relève qui pourront être développées dans des rôles précis (primary vs secondary cutter, handler offensif, défensif, etc.) sur plusieurs années. À l’inverse, les filles master ont déjà un grand bagage d’expérience et se sont déjà spécialisées à différentes positions dans leurs équipes précédentes. Vintage, selon moi, misera sur les chimies entrent joueuses pour combler les différentes positions vacantes de l’équipe.

Cibles-tu des exercices particuliers lors des essais où tu te dis:”C’est ici que je dois bien performer” ou encore “Ce n’est pas ma force, alors aussi bien me garder pour plus tard” ?

Il ne faut jamais « se garder pour plus tard »…. Mais comme joueuse, il est important connaître son rôle, ses forces et ses faiblesses et d’utiliser les exercices des essais pour montrer aux sélectionneurs de Vintage ce qu’on peut apporter à l’équipe. Je crois qu’il est essentiel d’arriver aux essais avec un plan. Vous avez écrit dans notre formulaire d’inscription que vous êtes une joueuse défensive? Essayez autant que possible de jouer en défense lors des scrimmages et garder votre jeu offensif simple. Votre rôle est de courir des longues passes? Offrez des options longues aux handlers et performez dans les drills en hauteur. En résumé, dans des essais, il faut toujours donner son 100%, mettre le plus possible de ses forces en valeur et éviter d’essayer de tout faire!

Sur une échelle de 1 à 10, 10 étant très important, quelle importance penses-tu que les évaluateurs porteront sur l’attitude et le langage corporel au cours des essais ?

Au moins 8. Les grands athlètes de ce monde ont tous la capacité de rebondir rapidement après une erreur. Et l’attitude corporelle (tête haute, chest proud, etc.) aide à chasser les pensées négatives. Jouez avec confiance… personne n’est parfait!

 

Merci à Étienne Fournier pour les questions des entrevues!

Lire la suite

Essais – Entrevue avec Gabrielle Beaudoin

Au cours des nombreux essais auxquels tu as pris part, t’est-il déjà arrivé ne pas être retenue sur l’équipe que tu souhaitais malgré une performance aux essais que tu estimais excellente ? Comment as-tu réagi et comment as-tu géré la suite des choses ?

À mes tous débuts, je ne connaissais que le niveau de la ligue et je me démarquais très bien. Je me croyais en très bonne position pour entrer dans le compétitif. Je n’avais jamais rencontré de joueuses de haut niveau, donc mon auto-évaluation était assez erronée ! Bien entendu, cette année-là, je n’ai pas fait l’équipe élite de Montréal. J’étais assez déçue. Et ce ne sont pas les seuls essais qui m’ont causé de la déception. Cependant, à chaque essai, je questionnais les coachs sur les points à améliorer, je mettais les “bouchées-doubles” pour mieux me démarquer les années suivantes. L’été 2018, n’ayant pas été sélectionnée dans l’équipe à laquelle j’espérais, mes amies m’ont motivé à me dépasser et à donner le meilleur de moi. Je me suis donné de nouveaux objectifs et j’ai pris plus de responsabilités afin de m’investir pleinement dans mon sport et dans mon équipe.

As-tu vu une évolution au cours des dernières années sur la façon dont sont menés les essais ? Si oui, quels éléments ont le plus évolués ?

En effet, les essais ont changé. Les nouvelles versions tentent de montrer le QI et le style de jeu de l’athlète sur le terrain et non seulement ses capacités physiques. Ainsi, les coachs peuvent mieux repérer les caractères, les forces et les spécialités des joueurs. J’aime le fait que les coachs laissent beaucoup de temps de jeu et de différents formats (3v3,4v4,5v5 et 7v7). De plus, certains exercices spécifiques ressortent pour toucher différentes sphères techniques de notre sport (lancer des longues, couverture défensive, etc.).

 

Quand as-tu commencé ta préparation physique pour les essais ? As-tu une routine que tu répètes à chaque année ou tu as essayé une nouvelle approche cette année ?

Depuis la fin de la saison compétitive, je n’ai pas fait de pause dans mon entraînement. Comme chaque année, je suis plusieurs programmes en salle concoctés par Spécifik Ultimate. Ces programmes m’aident à développer les qualités musculaires nécessaires au ultimate et équilibrent le corps pour diminuer le risque de blessure. En plus de cela, je joue en ligue, je pratique avec le CUFM pour avoir du “game time” et approfondir mes techniques et je fais des séances de lancer à l’extérieur.

 

Merci à Étienne Fournier pour les questions d’entrevue!

Lire la suite

Essais – Entrevue avec Melanie Prescott-Gagnon

Avec ton expérience au sein de Vintage au cours des précédentes saisons, comment abordes-tu les essais de cette année ?

Dans les dernières années, j’ai plutôt été du côté des sélectionneurs alors je suis vraiment excitée de n’avoir rien à préparer. Sans farce, je trouve qu’un tryout c’est une excellente façon de voir ses forces et ses faiblesses et de se comparer.  On ne s’améliore pas quand c’est facile alors j’espère être challengée et trouver ça difficile.   J’ai hâte de jouer et de voir où sont rendues les filles que j’ai vu grandir.

Est-ce que ta préparation cette année a été différente ? Si oui, en quoi a-t-elle été différente ?

Je n’ai pas beaucoup de temps, alors chaque minute d’entraînement doit être efficace. Dans les derniers temps, j’avais l’impression que même si je m’entraînais, ça ne paraissait pas sur le jeu. J’ai changé mon type d’entraînement et j’ai essayé de jouer un peu plus. J’espère que ça va m’aider pour mon positionnement et mon timing. Je m’entraîne principalement de la maison, faute de temps, alors ça limite un peu ce que je peux faire. Disons que c’est difficile de sauter ou de faire de sprints dans mon sous-sol!  Je gère donc mes attentes : je dois être réaliste dans mes objectifs tout en essayant de continuer à me dépasser et à m’améliorer.

Quels conseils donnerais-tu à celle qui en sont à leur premiers essais ?

La première chose à faire est de s’inscrire. C’est aux organisateurs de vous choisir, pas à vous de vous couper.  Allez-y, essayez, même juste pour le plaisir, vous allez apprendre plein de choses.

Deuxièmement, quand on est à ses premiers tryouts, il faut se faire remarquer.   Avec une centaine de filles à évaluer, ça fait en moyenne quelques minutes par filles, alors il faut rapidement se distinguer.  N’importe quoi qui attire l’attention, chandail rose, bas flash, un numéro, n’importe quoi pour qu’on se souvienne de vous. Ensuite, faites la job !!!  Mettez-vous dans des situations qui vous avantagent.  Si votre force c’est les lancers, ramasser le disque le plus souvent possible.  Si votre force c’est la vitesse, offrez des options longues. Si vous êtes la rassembleuse de l’équipe, encourager sans arrêt. 

Troisièmement, un tryout c’est toujours chaotique.   Tout le monde veut le disque alors tout le monde fait un peu n’importe quoi.   Il faut se faire remarquer, mais pour les bonnes raisons.  Une bonne décision mêlée à une mauvaise exécution est toujours mieux qu’une mauvaise décision bien réussie.   En adoptant de bons réflexes, vous vous donnez de meilleures chances de réussir quand le niveau augmente.

Dernièrement, les organisateurs remarquent davantage comment vous réagissez que ce que vous faites vraiment. Les soupirs, arrêter de courir ou les têtes basses sont des signes que vous manquez de confiance et que vous risquez d’abandonner quand la tension monte.  Rappelez-vous que tout le monde fait des erreurs, il suffit juste d’en faire moins que son adversaire.

Bonne chance les filles!

Merci à Étienne Fournier pour les questions des entrevues!

Lire la suite

Essais – Entrevue avec Eve Massé

À quoi aspires-tu pour la saison 2019 ? Quelle équipe et quel rôle ?

Jouer au frisbee dans une équipe du CUFM. Puisque j’ai un horaire  instable en fonction de mes emplois et contrats qui changent souvent, il est difficile de me fixer des objectifs d’équipe. Toutefois, j’aspire à jouer au frisbee durant l’été 2019.

Mon rôle dans une équipe demeurera toujours de rallier les filles, peu importe l’équipe dans laquelle je suis où le rôle que j’occupe dans celle-ci. Avec mon humour, ma communication intense et ma bataille éternelle pour donner confiance aux autres, je vise toujours à créer un esprit d’équipe plus fort, et c’est ce que je compte continuer en 2019.

J’aspire aussi à jouer master en 2019, mais il me manque malheureusement 5 ans avant de pouvoir. Je ne lâche pas!

As-tu une routine pour te préparer à des essais ? Est-ce que cette routine est différente de lorsque tu te prépares à jouer une journée de tournoi ou encore un match avec un enjeu important ?

Je n’ai pas de routine en tant que telle, mais je m’assure que mon corps soit à son meilleur. Pour être mentalement prête, j’ai besoin de dormir beaucoup, de bien m’hydrater, de m’alimenter adéquatement et d’arrêter ma consommation d’alcool. Ce n’est pas nécessairement des choses qui vont directement améliorer ma performance, mais il est certain que ça ne peut pas nuire. J’essaie simplement de donner à mon corps les meilleures conditions afin de me donner une plus grande confiance.

Par contre, il y a quelque chose que je fais TOUJOURS avant un tournoi: me couper les ongles deux jours avant. C’est vraiment la durée parfaite!

Qu’est-ce que tu amèneras de ton expérience avec Volt l’an passé aux essais à venir pour la saison 2019 ?

La confiance, la fierté et le plaisir de jouer.

Mon expérience avec Volt m’a permis d’acquérir une grande confiance en moi et de voir la confiance des 22 autres joueuses se créer tout au long de la saison. Cette confiance s’est plus tard développée en fierté, la fierté de jouer avec une équipe aussi incroyable. C’est cette fierté que je veux apporter avec moi dans ma saison 2019.

Un merci particulier à Etienne Fournier pour les questions des entrevues!

Lire la suite

Essais – Entrevue avec Guylaine Girard

Avec ta plateforme de Guerrier Zen, on assume que tu es extra zen par rapport aux essais qui s’en viennent ? Est-ce le cas ?

Très bonne question! Avec les années, ma perspective a beaucoup changé par rapport aux essais. J’ai très hâte de jouer et je me sens privilégiée d’avoir la forme physique et la santé pour le faire – bien sûr, ma commotion et 2 ans d’arrêt ont contribué à cette évolution. Je juge de moins en moins ma performance sur le moment (je me donne des objectifs avant et je l’analyse après) et je me concentre sur mes forces et sur le plaisir de jouer et de me dépasser.

En quoi ton expérience en tant qu’entraîneuse t’aides-t-elle à ta préparation et à tes performances lors des prochains essais ?

Ayant été capitaine et entraîneur, je sais maintenant qu’il y a de nombreux facteurs de sélection qui ne dépendent pas uniquement de moi et de ma performance! Je me concentre donc sur mes atouts et je ne regarde plus ce qui pourrait me sortir de ma zone, par exemple vérifier si on m’observe… ce que je faisais constamment à mes débuts et qui m’empêchait de garder mon focus! Aussi, particulièrement avec le Royal, j’ai été appelée à développer mon analyse du jeu et des adversaires. J’ai appris à m’adapter plus rapidement au niveau stratégique dans une situation nouvelle (quand je joue avec des joueurs que je ne connais pas) et à ajuster mon style de jeu à mes coéquipiers, ce qui est très utile en camp de sélection.

La communauté de ultimate est relativement petite. Tout le monde se connaît un peu. Que suggérerais-tu à des joueuses qui sont peut-être moins connues pour se démarquer ? Et de l’autre côté, que suggérerais-tu aux joueuses qui se sentent étiquetées dans un rôle particulier pour briser cette perception ?

Pour les joueuses qui sont moins connues : écrivez au leadership (entraîneurs, capitaines, comité de sélection) et posez des questions. Présentez-vous, demandez-leur ce qu’ils recherchent, ce qu’ils observeront et ce qui est important pour eux. Vous pouvez aussi questionner des entraîneurs que vous connaissez. Participez à la ligue d’hiver, plusieurs entraîneurs et capitaines observent les joueuses durant ces soirées. Ensuite, identifiez vos atouts, focalisez votre énergie et votre attention là-dessus et oubliez les erreurs, particulièrement celles qui relèvent de vos faiblesses. Et présentez-vous au camp en ayant en tête que vous y allez d’abord pour vous faire connaître. Vous vous enlevez ainsi de la pression et vous augmentez vos chances de jouer avec la tête libre!

Pour les joueuses qui se sentent étiquetées : la première étape c’est de croire en vous et en vos capacités. Tout part de vous et de votre perception de vous. Ne laissez pas les étiquettes décider pour vous de votre identité de joueuse, de votre valeur ou de votre mérite. Tout le monde a son opinion, on ne peut pas empêcher cela. Mais c’est votre propre opinion et connaissance de vous-même qui compte le plus. Définissez clairement votre rôle, vos buts et vos atouts et concentrez-vous là-dessus. Cela vous donnera confiance et naturellement, vous projetterez votre nouvelle identité sur le terrain. Plus vous vous ferez confiance et plus vous vous affirmerez, plus les gens vous verront sous un nouveau jour. Ensuite, comme pour les joueuses moins connues, parlez/écrivez au leadership, annoncez vos couleurs – votre nouveau rôle s’il y a lieu, ou bien les changements que vous avez apportés à votre entraînement ou pratique sportive dans les derniers mois. Affirmez la nouvelle joueuse en vous!

MORALE : Inscris-toi aux essais : Formulaire d’inscription

 

Lire la suite

Essais compétitifs féminins de Montréal – 2019

Toutes les filles qui désirent jouer dans un club compétitif à Montréal cet été sont invitées à se présenter aux essais libres 2019!

Date: 2 mars 2019 (de 9h00 à 13h00)

Lieu: Dôme du Stade Hébert (7755 rue Colbert, Montréal, H1S 2Y7)

Coût: 40,00$

Formulaire d’inscription : https://goo.gl/forms/ye1cOtWQwLwZ7LvI2

Formulaire de covoiturage: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1NP1SIqrWSog-kYdZRKzipP5xKFrVkJ2hTKzILU6yR98/edit?usp=sharing

Date limite pour les inscriptions: 27 février 2019

 

Lire la suite