La minute mentale – par Guylaine Girard

La Minute Mentale : un truc pour surmonter

rapidement tes erreurs

 

Quelle est la plus grande source de distraction dans l’ultimate ? Les erreurs.

Et quand tu commets une erreur, comment faire pour tourner la page et rester performante en match ? Pour y arriver, tu dois d’abord découvrir l’histoire qui se cache derrière.

Sans même le savoir, on se raconte des histoires. Pour être efficace, notre cerveau a besoin d’établir un cadre et de créer des règles, et cela nous aide ensuite à orienter nos actions.

Mais tu dois savoir que c’est toi qui choisis l’histoire. C’est toi qui décide les règles, comment tu perçois les événements, ce qu’ils signifient pour toi et comment tu vas agir en fonction de l’histoire que tu t’es racontée.

Pour te détacher de tes erreurs et rester performante en match, voici 2 questions essentielles auxquelles tu dois trouver une réponse. Un conseil : pour avoir des résultats, cherche la VRAIE réponse, celle qui résonne vraiment en toi, pas celle que tu crois que tu devrais donner !

1- Comment crois-tu que tu devrais performer dans l’ultimate ?

Voici des exemples :
Je dois être parfaite.
Je dois exceller dans tout : la marque, la couverture défensive, les lancers et les cuts.
Pour être reconnue, je dois faire des gros jeux : marquer un point, plonger, intercepter un disque, etc.
Je ne dois jamais rater un lancer en match.
Je ne dois prendre aucun risque.

2- Quand tu commets une erreur, qu’est-ce qui surgit dans ton esprit ?

Voici des exemples :
Les autres vont me juger et penser que je ne suis pas bonne.
Je ne serai pas appelée à jouer un autre point.
Je ne dois surtout pas commettre une deuxième erreur, je dois faire attention.
Je ne suis pas sûre d’avoir ma place sur cette équipe, je ne suis peut-être pas à la hauteur.
J’ai laissé tomber mon équipe.
On s’est fait marquer un point par ma faute.

Chacun de ces énoncés est une histoire que tu t’es racontée. La bonne nouvelle, c’est que tu peux la transformer !

Imagine que tu as joué en défensive et que la joueuse que tu surveillais a attrapé le disque dans la zone de buts, du côté bris. Après le point, tu t’es peut-être dit que ton équipe s’est fait marquer par ta faute. Tu pourrais décider de changer l’histoire en te disant qu’un point est la résultante de chacune des tes actions et de celles de tes coéquipières. En y réfléchissant, tu réalises que si la joueuse adverse qui a fait la passe a pu lancer un disque de ce côté, c’est donc qu’elle a brisé sa marque. C’est un travail d’équipe.

Prends le temps d’écrire chacune de tes histoires et transforme-les de manière à ce qu’elles t’aident à te sentir en confiance, au lieu de créer chez toi du stress et de la frustration.

Par exemple : Je ne devrais jamais rater un lancer facile, c’est inacceptable. Mon entraîneur va perdre confiance en moi…

…pourrait devenir : Personne n’est parfait, même les meilleures athlètes commettent des erreurs. Je garde confiance et je me concentre sur le prochain point.

Prends conscience des barrières, ou croyances limitantes, que tu as érigées devant toi et élimine-les, les unes après les autres. Libère-toi des histoires de tes entraîneurs et coéquipières, brise les règles et les conventions, crée de nouvelles histoires et réécris ta définition de la performance, de manière à te sentir belle, bonne et capable !

Pour en savoir plus sur les croyances limitantes, va lire cet article sur mon blogue : 20 croyances limitantes en sport et comment les désactiver.

Bonne réflexion !

Guylaine

Ebook gratuit : 3 étapes pour entrer dans la zone

Groupe Facebook pour les athlètes

Chaîne YouTube GG Mental Prep