Le TUF : beau pas beau, Storm est prête !

Alors ça y est : Toronto here we come ! Des semaines de pratiques, de sueurs, de j’ai-pu-de-fun-là-Antoine pour enfin débuter la saison au TUF. In extremis, les fiches des joueuses sont publiées en ligne. On apprend que Didi est forever young et que la première fois qu’elle a touché à un frisbee, elle a fait ça like a boss. Comme si ça nous surprenait.

Donc samedi matin à Toronto, beau soleil aveuglant, rosée juste à point, on est prêtes à se lancer dans l’aventure.

Après une belle victoire de 15-1 contre Stella B, Pascale nous présente le chapeau spirit à se remettre entre nous…qui nous donne le goût d’être désagréable tellement on n’a pas envie de le recevoir. Ben non, s’tune joke. Maude a trippé ben raide.

Gabe Beaudoin nous explique la feuille de défis pour l’initiation des nouvelles. Chanter le cri d’équipe à un moment inattendu ? Check. Faire un bain de glace de 8 minutes ? Easy shit. Jouer un point en leggings ou en mini-short ? Like a boss. Se faire autographier les fesses par Fro Less ? Un incontournable pour MC.

On affronte ensuite Mystik qui nous livre une super partie. Score final : 15-05 pour Storm.

La grosse bataille de la journée peut commencer contre Terra. C’est que nous voulons battre notre seeding initial en remportant cette partie. Y’a eu des trucs incroyables comme le lay-out D de Gadbois, la détermination de Jo Tremblay, les cuts intenses de Jo Pion… et la fille de Terra sur le side-line qui se renverse de l’eau en ayant peur d’un frisbee.

La O line embarque au pointage de 8-8. Paillé est ben relaxe. Quelques passes et Annick reçoit le disque en criant : CATHERIIIIIINE et lui lance une longue. Abboud attire deux joueuses vers elle. Gadbois attrape la longue et fait une petite passe en douceur à Jo Fou, pour le point !

Storm gagne en universe !

Les capitaines avaient décidé de ne pas transmettre cette information avant le point. Noémie ne réalise pas encore qu’elle a attrapé un pull sur un universe et trouve les capitaines bien avisées de l’avoir tenu dans l’ignorance.

Storm termine donc sa journée du samedi avec trois victoires et une première position dans son pool.

Le souper au resto est un bon moment pour écouter le match du Royal, pour entendre MC chanter une chanson de son cru et pour apprendre que rien n’arrête une Anne-So assoiffée à 4 heures du matin pour boire son verre d’eau. Même si le verre contient des verres de contact, un papier pour le recouvrir, un mouchoir de sécurité et un élastique pour s’assurer que tout tient en place. Faaaaaacque Gadbois a pu de verre de contact.

 

Dimanche commence avec le plafond de l’hôtel qui s’émiette dans la chambre à Annick, et les rideaux arrachés par la gravité.

Storm débute sa journée contre Toro avec une victoire de 15-03. La demi-finale se joue contre Eclipse et pas mal de vent. Qu’à ne cela tienne, la D line travaille ardemment et réussit à faire le bris. On remporte la partie 11 à 8.

Storm en finale ! Nous affrontons PPF et la pluie glacée. L’arrivée de l’orage nous force à arrêter la partie et le pointage final de 10-02 pour PPF n’est pas représentatif de la bataille sur le terrain et la défensive menée par toutes les joueuses de Storm.

Nous repartons donc avec une deuxième place et pas mal de motivation pour la saison 2016 !

Mention spéciale à Rose qui s’est blessée en début de tournoi et qui a toujours fait du side-line actif, des mots positifs à chacune des joueuses et beaucoup d’analyse de jeu.

Je termine l’article avec trois choses.

1) J’aurais voulu écrire les bons coups de chaque joueuse, car nous avons travaillé en équipe tout au long du tournoi.

2) On est presqu’aussi bonnes en Hip-Hop qu’en frisbee.

 

2) Storm organise un tournoi de beach le 4 juin prochain. On veut vous voir ! Voici le lien :
https://docs.google.com/forms/d/1E-eWgg5x7gi8arur1aRgUo56KVCiN1n2YKFYv4ElGzs/viewform