L’historique de l’Ultimate Féminin à Montréal

Voici les grandes lignes des changements dans l’Ultimate Féminin à Montréal depuis le début du programme/club.

2011 -> Mystik, Storm et Vintage s’unissent pour mieux collaborer

Les équipes féminines d’ultimate à Montréal s’unissent ; Mystik (existe depuis 2009)Storm (existe depuis 2004) et l’équipe maître Vintage (en est à sa première année). C’est le premier regroupement d’équipes féminines montréalaises qui vise à unir leurs efforts afin de mieux collaborer et d’offrir une stabilité aux équipes malgré les changements de leadership. En effet, il était fréquent que les leaders des équipes évoluaient vers une équipe plus forte et cela rendait le suivi d’année en année difficile.

2012 -> On ajoute une quatrième équipe et on créé le programme PMSV

C’est à l’été 2012 que l’équipe Polaris se crée, car beaucoup de joueuses ont dû être coupées suite aux essais libres. Toujours avec l’idée en tête d’unir les équipes pour assurer la pérennité de celles-ci et en réponse au phénomène du leadership qui change d’année en année, plusieurs joueuses décident de créer le programme PMSV (Polaris, Mystik, Storm, Vintage).

2013 -> On ajoute une cinquième équipe, ainsi qu’une équipe provinciale et on renomme le programme

En 2013, création des équipes Domino et Nova. Nova est créée avec l’objectif d’être l’équipe provinciale. Toutefois, le projet rencontre des difficultés dans le recrutement. En effet, comme l’équipe de la ville de Québec QUB existait déjà et avait un objectif intéressant (Worlds), il n’a pas été possible de combiner les joueuses de Montréal à celles de Québec pour créer une seule équipe.
Avec le nombre de joueuses toujours en croissance et l’ajout des nouvelles équipes précédemment nommées, on renomme le programme « Ultimate Féminin Montréal ».
De plus, le même été, l’équipe récréative Amazone est aussi créée par d’autres joueuses à l’extérieur du programme.

2014 -> Plus de vieilles veulent continuer à jouer à l’ultimate

Puisque de plus en plus de joueuse franchissent le big 3-0, une deuxième équipe de catégorie maître est créée : X-Squad. 

2015 -> La FQU prend en charge l’équipe provinciale et une équipe d’ultimate compétitif féminin se créé à l’extérieur du programme 

L’équipe provinciale Nova est prise en charge par la Fédération d’Ultimate Québécoise qui renomme l’équipe Iris. Cette fois-ci, on réussit à rassembler des joueuses de Montréal, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières et autres afin d’atteindre, on l’espère, de nouveaux sommet de performance. 
Aussi, à l’extérieur du programme, l’équipe Vénus est créée en début d’année. L’ajout de ces deux équipes aura un impact sur le nombre de joueuses qui se présentent aux essais libre du programme.

2016 -> C’est la fin de l’équipe Domino, restent Polaris, Mystik, Storm, X-Squad et Vintage

2017 -> Grosse année : on réorganise le programme, on ajuste le nombre d’équipe afin de mieux répondre à la demande, et on change le nom du programme à nouveau. 

On accueille l’équipe Vénus dans le programme. L’équipe Polaris est convertie en clinique pour joueuses débutantes puisque le nombre de joueuses qui désirent s’engager avec un calendrier d’ultimate compétitif est insuffisant pour créer une équipe complète. De plus, plusieurs joueuses sont recrutées pour jouer dans des équipes mixtes.
C’est au courant de l’année 2017 que le programme d’Ultimate Féminin Montréal se réorganise. Un Conseil Administratif consultatif est élu par les joueuses du programme lors d’une assemblée générale tenue en mai 2017. Ce CA est dit consultatif puisque le club n’est pas officiellement un OSBL, mais tentera de suivre les règlements tel le ferait un OSBL. On renomme le programme: Club Ultimate Féminin Montréal dit « CUFM » (Il est établi en CA que la prononciation à répandre est « Q-FUM »).
Avec le changement de nom qui, on l’espère, va rester pour un bon bout, vient la phase numéro 1 du « rebranding ». Un logo est créé par Marie-Ève Poirier. Une collection de vêtements arborant ce logo est créée en partenariat avec Taïga et mise à la disposition de toute la communauté de l’Ultimate.
Le CA consultatif crée d’autre partenariats avec, entre autre l’Académie d’Ultimate Montréalaise, Spécifik Ultimate  et Ultimate Grand Montréal
Au courant du « off season », une restructuration presque complète du club est effectuée dans le but de mieux répondre aux besoins des joueuses d’ultimate compétitif à Montréal. La restructuration émerge après avoir rencontré le leadership de chacune des équipes existantes lors de la saison d’été 2017. Au courant de ces rencontres, les leaderships ont partagé leur vision et celle de leurs joueuses pour la saison 2018 ainsi que leur bon coups et problématiques au sein de leur équipe. Suite à ces rencontres, plusieurs décisions sont prises en CA et seront dévoilées avant le début de la saison de l’été 2018.

2018 -> Le CUFM compte à ce jour environ 120 joueuses

Le CA, avec l’appui de ses membres, concrétise un partenariat avec Ultimate Grand Montréal qui ouvre un poste de Directeur Technique qui sera engagé à temps plein. Ce directeur verra 30% de sa tâche consacré au CUFM à l’année longue.
Finalement, on renomme et « rebrand » la plupart des équipes du CUFM afin de continuer de créer une uniformité dans le CUFM et on l’espère, de davantage développer un sentiment d’appartenance entre les joueuses des différentes équipes.

Les équipes en 2018 seront:

Catégorie Féminine
Vénus – équipe élite
Valkyrie – équipe performance
Volt – équipe U25 (ou presque)
Catégorie Féminine Maître
Vintage – équipe élite
Véga – équipe performance
Si vous avez d’autres informations ou rectification, n’hésitez pas à nous écrire au ultimatefeminin@gmail.com.