SKY, B*tch !

Pendant que certaines joueuses font du trekking en Bolivie, des châteaux de sable à WildWood ou se la coulent douce en Grèce, la majorité des filles de Mystik jouaient au No Borders la fin de semaine dernière.

Si l’ensemble de l’équipe désirait assister au match final du Royal, certaines joueuses sont parties le vendredi soir pour Ottawa. Elles ont pu profiter des vodkas-canneberge, du spa, de la piscine…et des 15 garçons pré-pubères qui n’ont cessé de faire des bombes. MC leur a montré ses meilleurs trucs !

 

L’heure de rendez-vous du lendemain n’a pas été respecté par tout le monde. Parlez-en à Catherine qui a mis seulement le code postal dans le GPS et s’est retrouvée dans une ferme.. loin de l’école où nous devions nous rencontrer !

Nous avons joué notre première game contre Wicked où coach JP a récidivé avec ses couvre-chefs de plus en plus originaux. Comment sera le prochain chapeau ? Les paris sont ouverts!

Malgré une défaite contre Lotus, nous avons connu une belle partie. Si Jess a pensé à faire un lay-out D (mais s’est faite pousser par terre juste avant), Joëlle a quant à elle réussi son premier (et non le dernier) Callahan !

NEVER GIVE UP est le mantra de Mystik, mais gansta-didi a certainement créé une nouvelle expression. Lorsque Lysandre (lizzie pour les intimes) a skyé tout le monde dans le end-zone, Diana s’est exclamée : SKY, BITCH ! C’est là pour rester !

 

Mais la mémoire des mystikchix voudra définitivement oublier la game contre Vintage. Est-ce que c’est parce qu’il s’agissait du dernier match le samedi ? Est-ce que c’est parce qu’on jouait contre coach Iza ? Est-ce qu’on avait bu ? Y’a pas de bonnes raisons. Deux pulls de suite échappés. Huit joueuses sur le terrain. Vintage qui reprend son pull parce qu’on fait pitié. Julie Tremblay qui dit : On n’est pas l’Armée du salut !

On ressemblait pas mal à ça sur le terrain :

Bref.. On a bien hâte d’avoir un jour l’occasion de se reprendre !

Mystik a probablement développé une malchance chronique pour ce qui est des repas du samedi soir. À 19:30, nous avons commandé du Saint-Hubert (il y avait un Saint-Hubert à cinq minutes de l’hôtel). Une heure plus tard, toujours pas de nouvelles. Fred s’est donc chargée du dossier et a parlé harcelé le petit garçon au téléphone. 21 heures, toujours rien. Au bout du fil, Fred levait autoritairement le bras pour nous signaler de nous taire. Jess criait derrière : «C’est une question de santé, on a faim!» MC renchérissait en disant : «C’est gratuit ou rien!»

Finalement, nous avons été chercher la commande et nous avons pu savourer notre repas, deux heures après la commande initiale. Tout en riant de la marque de bronzage de Catherine.. et de sa face en général.

Camille, notre recrue de Polaris pour ce tournoi, était la seule fière représentante de Mystik au party du No Borders. À la question : Piiiis as-tu frenché ? Elle n’a rien répondu…

La journée du dimanche s’est déroulée à coups de SKY BITCH, de défenses de feu de Chloé (miss Brésil), de longues incroyables et de montées de terrain façon text-book.

On a aussi appris que ce blogue avait une fan au sein d’X-Squad : ALLÔ CARO LEDUC! CONTINUE DE NOUS LIRE!

Ah oui ! On a découvert que Sarah Dabouz peut bronzer ! Photos à l’appui!

On tient aussi à souligner la présence inestimable de superstar Angie qui nous a énergisé en cris d’équipe, en catchs impressionnants et en twerk de boule d’amour ! THANKS ANGIE!

Mystik repart du No Borders avec des fous rire, de très bonnes histoires, une radio qui fonctionne mal,  du beau frisbee, et pleins de choses à travailler pour les CUC!

SKY, BITCH !